L’Algérie envisage d’ouvrir des concessions de terres agricoles à des investisseurs étrangers

indir (1)

L’Algérie envisage de donner pour la première fois aux investisseurs étrangers des concessions pour des terres agricoles, car le pays producteur de pétrole cherche à stimuler la production alimentaire et à réduire la dépendance aux importations, a montré un document officiel.

Selon le plan, qui devrait être discuté par le cabinet cette semaine avant d’être soumis au parlement, tout investisseur étranger devra travailler en partenariat avec l’Etat ou une entreprise privée algérienne, selon le document, vu par Reuters. L’Algérie, membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), encourage les paysans avec des incitations, y compris des prêts à faible taux d’intérêt, à essayer de réduire les 50 milliards de dollars de produits alimentaires et autres produits chaque année.

Le gouvernement compte sur les exportations de pétrole pour environ 60 pour cent de ses revenus , qui a commencé à ne se rétablissent maintenant dans le sillage de l’ effondrement des prix du brut plus de 100 $ par année par baril en 2014 à moins de 30 $ en 2016. Le

gouvernement a indiqué dans le document relatif à l’ initiative , il sera également des concessions agricoles ouvertes Devant les étrangers.

Le document n’incluait pas de détails sur les sites de terres agricoles qui seraient offerts ni sur la façon dont les concessions seraient accordées. Un fonctionnaire a déclaré que les détails seraient clarifiés dans une législation distincte.

Les investisseurs étrangers se plaignent depuis longtemps des complications administratives du gouvernement et d’autres obstacles à l’investissement en Algérie, qui compte 41 millions d’habitants.

En 2010, l’Algérie a approuvé une loi permettant aux entreprises privées de louer des terres agricoles appartenant à l’État pendant 40 ans. Les entreprises privées étaient autorisées à conclure des partenariats avec des étrangers, mais les investisseurs étrangers n’étaient pas autorisés à détenir une franchise directement.

Cette initiative n’a pas donné beaucoup d’impulsion à l’agriculture. Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a déclaré cette année que trois millions d’hectares du programme étaient encore sous-développés et a promis plus de mesures pour améliorer la situation.

L’Algérie, l’un des principaux importateurs de céréales au monde, a acheté 8,4 millions de tonnes de céréales en 2017 pour un coût de 1,7 milliard de dollars.

Le gouvernement vise à augmenter la production de blé à 5,3 millions de tonnes d’ici 2022, contre 3,5 millions de tonnes en 2017. Il veut doubler la production de pommes de terre, de lait, de viande et d’autres produits au cours des quatre prochaines années.

Dans le cadre de ses efforts pour soutenir l’agriculture, le gouvernement prévoit d’étendre les zones dépendantes de l’irrigation à 2 millions d’hectares en 2019, passant de 1,3 million d’hectares à travers de nouveaux barrages, réduisant ainsi la dépendance des terres agricoles aux précipitations imprévisibles.

Reklamlar

Bir Cevap Yazın

Aşağıya bilgilerinizi girin veya oturum açmak için bir simgeye tıklayın:

WordPress.com Logosu

WordPress.com hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Çıkış  Yap /  Değiştir )

Google+ fotoğrafı

Google+ hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Çıkış  Yap /  Değiştir )

Twitter resmi

Twitter hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Çıkış  Yap /  Değiştir )

Facebook fotoğrafı

Facebook hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Çıkış  Yap /  Değiştir )

Connecting to %s